19 octobre 2011

Promotheus : Commando Stellaire




















Il y a deux jours déjà, il m'a été donné de voir Promotheus : Commando Stellaire,* ou, si vous préférez la VO : Hunter Prey. Le titre comme mes goûts indiquent sans équivoque que nous avons affaire à de la Science-Fiction. Si le sujet est assez standard, ce film possède plusieurs spécificités qui lui donnent un charme tout particulier. C'est parti pour un petit tour du propriétaire.

Réalisé par Sandy Collora en 2009, les moyens impliqués sont extrêmement faibles : peu ou pas d'effets spéciaux, un tournage réalisé en 18 jours au Mexique, des acteurs globalement inconnus au bataillon, mais un scénario très riche en rebondissement et une véritable mine d'idées pour du jeu de rôle. 

L'intrigue ? Un vaisseau s'écrase dans une zone désertique avec à son bord un prisonnier alien. Les survivants du crash, des commandos d'élite mettent alors tout en œuvre pour attraper - si possible vivant - cette terrible créature; rapide, rusée et capable de s'adapter en un temps record à toutes les situations. On comprend au fil du temps que cette bestiole est le dernier représentant de sa race, qui représente une menace galactique. S'ensuivent des chassés-croisés pour remporter la victoire avant l'arrivée des renforts. Tout ceci vous paraît simple ? Détrompez-vous, c'est ici que le film prend toute sa dimension; en se riant des codes. 

D'aucuns ont voulu dire qu'il était calqué sur Star Wars. Je suppose que c'est à nouveau le journalisme qui frappe à l'aveugle, car si une antithèse de l'exalogie de Lucas est possible, c'est bien Promotheus : pas de moyens, pas d'effet spéciaux, mais beaucoup d'originalité. On y aborde abondamment des problématiques racistes** là où Star Wars nous sert tout bêtement un melting-pot de trombines diverses.

Promotheus n'est pas un incontournable, loin de là, mais il offre aux inconditionnels du genre une bonne mine d'idées, augure d'excellentes surprises quant aux futurs longs métrages du réalisateur mexicain et nous rappel que le battage médiatique fonctionne sur les foules, mais que nous pouvons être au dessus de ça.

MJ


* Oui, Promotheus, avec un O à ne pas confondre avec Prometheus avec un E, le prochain Alien (qui visiblement sera sacrément dénaturé, mais c'est un autre sujet).

** Au sens Science-fictionnel du terme, conflit de races d'origines différentes.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire