19 juillet 2011

Némésis

C'est (à nouveau) un livre d'Asimov qui se cache derrière ce titre. Némésis est un roman stand-alone, pas très épais même, qui nous plonge dans les débuts de l'exploration spatiale.

Premier constat, avec un minimum d'imagination, ce roman se place aisément dans la chronologie Asimov. Contemporain des premiers romans de la série des Robots.

Après lecture, je le qualifierai de bon. Pas excellent, sans doutes, mais à l'évidence bon. Les personnages sont très attachants, les intrigues tant scientifique que politiques ou personnelles sont très bien ficelées. Il y a deux trois éléments capillotractés par moments. Je ne suis que moyennement partisan du trip "Gaïa" et assimilés, disons que je n'en vois pas l'intérêt. 

Il faut mentionner une entorse majeur au style Asimov : on y trouve des descriptions romantiques de paysages. Si les autres monographies sont ordinairement sobres, celle-ci s'offre le luxe d'un peu de finesse dans ce monde de brutes.

Enfin, je me dois de mentionner l'ombre au tableau. Le quatrième de couverture contient des SPOILS monstrueux ! Ne le parcourez sous aucun prétexte si vous compter lire Némésis sous peine d'avoir un résumé des 98% du livre. Non je n'exagère pas. En fait, je ne sais pas à qui on doit cette bourde, mais dans le genre se tirer une balle dans le pied, ça y va fort.

MJ

17 juillet 2011

Portal 2

Une série, ça se déguste du début à la fin. La chose est on ne peut plus vraie avec Portal. J'ai acheté, installé et fini Portal 2. Et il est bon !

Faisons le tour des nouveautés. Valve entertainement semble avoir cherché à corriger absolument tous les points critiqués du premier opus. Les environnements étaient trop uniformisés ? Baladez vous donc dans des lieux aussi variés que les locaux aseptisés maintenant en ruine et couvertes de plans de patates. Les blocs modulaires sans fonds, les anciens locaux d'Aperture durant les 30 glorieuses, le tout magnifiquement modélisés et grouillant de détails. Le moteur graphique est une bombe qui contribue lourdement aux ambiances de jeu.

Le scénario est trop linéaire ? alors va pour des retournements de situation rocambolesques, des évasions impromptues, des surprises à chaque coin de passerelle, des pièges grossiers. 

Le jeu est trop court ? Le monojoueur est pratiquement deux fois plus long. J'ajouterai que ça fait toujours pas gras, mais l'effort est louable. L'expérience multijoueur vient allonger passablement la durée de vie avec une campagne coop entièrement scénarisée.

Eh oui, pour la première fois, j'encense un mode multijoueur dans un jeu prévu pour le mono. Celui-ci vous permet d'accéder à tout un pan de l'histoire de Portal autrement inaccessible. Nous n'avons donc pas affaire à une simple adaptation mais bien à du fluff. Afin de rendre l'ambiance, les communications sont gérée par des actions bien prcises. Cela reprend en partie l'idée que j'avais pour du multi à ambiance : on ne laisse pas les joueurs faire n'importe quoi, on leur permet de communiquer à travers une grille d'action qui les limite à des paroles cohérentes. On peut donc afficher toute sorte d'émotions, on peut montrer des éléments, lancer un compte à rebours. Il y a bien une fonction de tchat (hélas?) mais elle est réduite à sa plus simple expression et est bien souvent totalement inutilisée.

En conclusion, Portal 2 reprend les points forts du premier (les voix d'Ellain Mac Lain, pour ni citer qu'un point majeur) en améliorant les points faibles. Je regrette presque qu'il ne soit pas le premier, je ne sais même pas pourquoi en fait car j'aurais alors râlé. Bref Portal 2 est un excellent titre. Je le recommande chaudement.

MJ

9 juillet 2011

Portal

Sorti en 2007, Portal n'est arrivé que dernièrement entre mes mains. Voilà quelques temps que je surveille la franchise du coin de l’œil et j'ai bien fait.

Premier point d'importance, Portal est maintenant disponible en téléchargement gratuit, avec un crac légal développé par Valve Entertainement elle-même. Eh oui ! Voilà un modèle dont d'autres développeurs devraient s’inspirer (*regard en coin vers pas mal d'autres*). L'avantage n'est pas uniquement de passer pour quelqu'un de sympa, mais également de faire une excellente publicité à l'heure ou Portal 2 est au top 10 de nombreux magasins. 

Intéressons-nous au contenu. C'est maintenant ma référence en matière de jeu Next-Gen : il possède une recherche artistique absolument incroyable. Les voix sont celles d'Ellen Mac Lain, chanteuse d'opéra. Le moteur graphique est simplement magnifique. Le gameplay est un véritable OVNI dans l'univers de brute sans cervelle vidéoludique, La musique - rare - est toujours très bien corrélée aux événements. Et puis, il y a l'histoire. Elle vaut le détour à elle toute seule. C'est du tout grand art.

L'ombre au tableau pourrait posséder un format extinction Permien-Trias : le jeu est terminé en 3 heures. C'est un défaut récurrent dans les jeux récents, mais à ce point là ! Fort heureusement son charme lui donne une rejouabilité forte pour un jeu de couloir (je l'ai terminé quatre fois en trois jours) et les défis vous occuperont des semaines durant si vous pouvez persévérer. Exemple ? Vous avez terminé le niveau en 18 portails, essayer donc de le faire en 3...

Autour du jeu, on trouve bonne quantité d'à côtés très sympathique, dont le site officiel d'Aperture Science (l'entreprise protagoniste), disponible en frnaçais. Vous pourrez y faire un entretien d'embauche absolument extraordinaire, notamment concernant les commentaires de vos réponses (et sans SPOIL*). 

Now these points of data make a beatiful line : quelle est la conclusion de tout ça ? Si vous êtes actuellement en train de lire cette ligne c'est que vous ne l'avez pas comprise. Allez donc télécharger cette merveille gratuite, disponible tant sur Mac que PC !

MJ

* Note certaines sections du site par contre en contiennent de beaux. Finissez le jeu avant de visiter autre chose que la section Embauche.