30 juin 2011

Harry Potter : les reliques de la mort

Il y a maintenant plusieurs jours, j'ai vu le DVD de Harry Potter, les reliques de la mort. Sachant que le prochain va sortir au ciné dans peu de temps, je retarde légèrement, mais a chaque nouveau H. Potter, je m'ennuie un peu plus.

J'aurais voulu, avec ce billet, arriver à la conclusion que Les reliques de la mort est une bouse cinématographique. Hélas - bien qu'heureusement pour lui - il n'est pas totalement à jeter. Parmi les défaut majeurs, on notera un scénario, et bien, totalement entendu. Même dans American Cyborg il y a plus de surprise.
Autre défaut, pire celui-là, l'action est brouillonne à souhait. Les combats dans les chaumières voient défiler assez de chambres toutes différentes pour occuper 23% d'Hollywood, les scènes se suivent à la vitesse d'un Nimbus2000 et ne se ressemblent pas. En fait, j'ai l'impression qu'ils ont voulu faire le trailer et qu'à la fin ils ont dit "zuut ! On a 2h30 de trailer, bon ben, on vend la bobine en l'état !"
Les musiques - qui avaient quand même un petit côté enchanteur jusqu'ici - on perdu le défaut d'être gnangnan pour devenir simplement insipide. C'est regrettable car la musique fait le film selon moi.

Côté qualité, on ne peut pas vraiment dire qu'on s'ennuie, ce serait d'une mauvaise foi douteuse. Les effets visuels sont plutôt réussi, sauf le serpent qui possède un charme nanar que je n'aurais pas cru trouver sur un film avec un budget pareil. C'était l’œuvre du stagiaire peut-être. 

Le côté humain est le plus intéressant, comme de juste. Je regrette que la chose n'aie pas été plus développée tant qu'à faire. Se débarrasser du manichéisme serait une bouffée d'aire à la série par exemple. Certains mangemorts* gagneraient à s'affirmer. Monsieur Malfoï serait assez imbu de lui-même pour avoir sa propre influence sur la petite communauté. Le professeur Rogue, probablement le perso le plus sympa de la série, pourrait être un peu plus qu'un figurant dans la salle. Il était le mangemort traitre quand même, tout le monde l'a oublié ? Agent double ? On en sait rien, car le réalisateur s'en moque. Drago à la limite a droit à un semblant  jeu d'acteur pour montrer ses doutes zaffreux.

En conclusion, je l'ai vu. Effectivement, je ne suis pas fans de la série Harry Potter, je les ai néanmoins tous vu plusieurs fois mais non, il manque beaucoup de chose pour qu'elle soit valable. Ce dernier film est probablement la cerise sur le gâteau en la matière.

MJ

* mon dieu ces noms. On aurait pu faire un effort quand même.

1 commentaire:

  1. Ouais, je partage l'avis. Après avoir lu et bien aimé les livres (bien que les 4 premiers, et les 4 meilleurs selon moi, remontent déjà à passablement loin), je n'ai jamais été emballé par les films. Non en fait je les ai tous trouvés pourris au possible. C'est assez désolant de voir le début d'une oeuvre (clairement pour enfants au début) devenir pareillement victime de son succès.

    RépondreSupprimer