27 mai 2011

Mystères de l'UNIL, round 1

Première journée aux mystères de l'UNIL, pour moi qui participe pour la première fois à l'événement; en étant dans le staff de plus.

J'avoue parler en juge et partie, toutefois n'étant qu'un simple employé - vous me connaissez - je n'hésiterai pas à traiter d'incompétent tout individu méritant ce titre*.

Et bien il n'en est rien. J'ai vu l'université de Lausanne être transformée par les équipes d'UniBat et de CampusPlus pour devenir quelque chose de ma foi assez joli. Des rideaux noirs, des projecteurs Leds, d'énormes temples de Kula tout est fait pour rendre nos auditoires sexy au public. 

Si j'ai parfois une faible peur qu'on nous prenne pour des guignols, elle est généralement dissipée par l'enthousiasme du Staff et généralement l'excellent niveau de discussion de toutes les personnes croisées. Jusqu'ici nous avons eu les visites des classes - 7 à 9 je crois - des environs. Puisque je n'avais pas eu beaucoup d'occasions de travailler avec des jeunes, leur niveau m'a beaucoup surpris. Dans de nombreux groupes, on trouve des véritables locomotives dont les questions sont incroyablement à propos et les remarques très pertinentes. Mes collègues étaient également fort étonnées d'avoir des écoliers connaissant le lithium ou les filières de production électrique. En en parlant à un individu passant par là, il m'a posé la question "quels enfants laisserons-nous à notre monde ?". Pour quelqu'un qui comme moi aime les échanges d'idées, d'opinions et de paradigmes, cette manifestation est une bouffée d'air.

Moralité, l'ambiance est là, le niveau de réflexion de chacun est là, venez nous trouver, c'est gratuit.
MJ


* et quelques autres avec.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire