13 mars 2011

Tigres Volants : une lingua franca pour les Eyldar

Plusieurs fois, mes joueurs sont tombés sur des Eyldar parlant ou écrivant latin, chose que n'a jamais manqué de provoquer quelques gloussements. J'avoue, c'est volontaire. Cependant, j'estime qu'il y a une certaine légitimité à la maitrise de cette langue dans la sphère atlano-eyldarine. 

Pourquoi ? C'est parti. L'une des composantes très visibles dans la population eyldarine est la stagnation. De l'avis de l'Auteur, ils évoluent à l'échelon de leurs générations : tous les deux siècles. Ajoutons à cela une tendance à l'érudition assez marquée. Quoi, vous imaginez un Eylda qui ne reprenne pas tout le monde sur des détails connus de lui seul ? Parmi les lieux communs, nous trouvons également l'espérance de vie de l'ordre du millénaire de ces bestioles. Enfin, il faut noter l'espèce de fascination exercée par Erdorin, pas nécessairement pour les humains, du moins pas chez tout le monde. Vous imaginez que des observatoires auraient été placés si ce n'était pas le cas ?

Certains Eyldar auront donc cherché un moyen de comprendre et de se faire comprendre des humains. Or, quelle langue fut la plus répandue sur Terre ces deux derniers millénaires ? Naturellement qu'elle n'a cessé de décliner ces cinq derniers siècles, il n'empêche que la majorité des "anthropologues" (au sens propre) Eyldar avaient déjà fait leurs études universitaires lorsque ce déclin à commencé. Ajoutons que déclin, déclin et demi : avant l'avènement du galactique, il n'est pas inimaginable que le latin fût la langue ayant le plus de chance d'avoir au moins un interlocuteur par région. Enfin, il n'est pas impossible que certaines universités soient à peine conscientes du choc terrien - ou ne cherchent qu'à l'ignorer -  enseignant sempiternellement que l'humanité parle latin et possède un système féodal. CQFD
MJ

2 commentaires:

  1. Marrant, j'avais aussi pensé à ce genre de chose.

    Par contre, il faut relativiser: on peut dire que le latin est en déclin massif sur Terre depuis les années 1500 (Réforme et Contre-réforme) et, comme Ben16 n'est pas passé par là (au contraire: la Chrétienté s'oriente vers l'œcuménisme actif depuis la Troisième Guerre mondiale), il y a peu de chance d'assister à un revival.

    L'autre chose, c'est que, somme toute, assez peu d'Eyldar s'intéressent assez à la Terre pour essayer d'en apprendre les langues. Et si Erdorin exerce en effet sur eux une fascination, il est vraisemblable qu'elle soit du même niveau que la fascination du Japon auprès du lecteur de manga de moins de 20 ans.

    RépondreSupprimer
  2. Parfaitement d'accord avec tout ceci. Après, quand on prend assez peu sur plusieurs milliards on arrive je crois à une certaine quantité quand même. Faire un Eylda parlant latin est donc à la fois plus fun et limite plus logique que s'il parlait disons Neudeutsch.
    Le but n'est de toute façon pas de tirer des généralités mais de proposer une touche de fraicheur.

    RépondreSupprimer