22 mars 2011

'Allô 'Allô!

On m'a prêté il y a quelque temps cette série britannique au nom peu accrocheur. Il me semble qu'elle est disponible en français, mais force est de reconnaître qu'elle est très accessible en anglais, même sans sous-titres. Façon Papa Schulz (Hogan's Heroes), nous revoilà plongés dans une seconde guerre mondiale qui prête à rire. 

La situation ? Ce qui suit SPOIL légèrement le premier épisode, mais l'intrigue est de toute façon inféodée aux plaisanteries diverses. René est un bistroquet français durant l'occupation. Il a une femme à la voix grinçante qu'il trompe avec une de ses serveuses. Cette dernière, il la trompe aussi avec l'autre serveuse. Quoi, vous trouvez sa vie tourmentée ? Ses clients sont des officiers allemands qui font du marché noir avec lui alors que la Gestapo vient enquêter dans le secteur. Vous en voulez plus ? La résistance française lui demande d'héberger deux pilotes anglais (qui ne comprennent rien à rien), la radio permettant de contacter Londres étant placée sous le lit de sa belle-mère. Quoi, ça vous suffit pas ? Un officier allemand bisexuel le drague, la résistance communiste fait des siennes et tout le monde cherche le tableau de la madone perdue aux gros nibards. Voilà, vous êtes servi.
La série prend des allures très théâtrales, avec des chassés-croisés dans le café ou plus rarement en d'autres lieux. Les dialogues sont des morceaux d'anthologie "Ne craignez rien, les serveuses ne diront rien. Tout particulièrement celle-ci", avec un côté décalé très british.

Moralité : je recommande vivement cette série à absolument tout le monde. L'humour est compréhensible à tout âge, les scènes amoureuses sont moins que suggérées, la dynamique est accrocheuse. Il n'y a rien de transcendantal, mais dans son genre, ça n'a pas de défauts. 

MJ

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire