15 janvier 2011

Ultramarines versus Damnatus

J'ai eu l'occasion de visionner Ultramarines, un animé basé sur l'univers de Warhammer 40k. J'avais eu l'impression quand j'ai vu le premier trailer (le logo des ultramarines, figé durant quelques secondes) que cela répondait à l'annonce du film de WoW dans le genre "Crotte pourquoi on a pas eu l'idée avant eux". 

Bon je suis un peu médisant, mais je dois dire que cet animé ne m'a pas enchanté. Ce n'est pas que l'univers me déplaît, bien au contraire c'est une petite merveille au côté sombre et religieux, une sorte d'univers gothique flamboyant à l'arrière-goût de gisant. 

Ici, cependant je trouve qu'on peine à assumer cet aspect en voulant y mêler un côté étoiles, garde-à-vous le mélange dans le cas présent ne passe pas si bien. Ce qui est paradoxal, car le jeu vidéo Dawn of War II (sur 40k lui-aussi) me paraît être une vraie réussite.

/!\ SPOIL /!\ 
Il faut dire aussi que dans Ultramarines, l'an 40'000 se déroule dans le 41e siècle.

Niveau esthétique c'est joli. Rien à redire là dessus. Les armures grouillent de gravures et de sceaux de puretés, les visages sont bien rendus, les décors parfois un peu simple, mais pas mauvais dans l'ensemble. Oh, un petit problème d'échelle avec le thunderhawk on dirait. il semble très trapu de l'extérieur, mais l'intérieur est assez immense. Il faut croire qu'ils ont un architecte Inuit. Autre problème, nettement plus marqué celui-ci les armures semblent terriblement légères et confèrent une agilité stupéfiante. De même le bruit des armes est trop léger pour être impressionnant. Je suis probablement influencé par l'image de l'escouade Dévastator de DoW II, laquelle avance pesamment et fait hurler ses bolter lourds dans un grondement de basses propre à vous arracher une petite larme de joie.

Bon, maintenant je passe en mode méchant-troll : 
C'est vraiment dommage que Games Workshop ait bloqué l'équipe de Spärentor pour le projet Damnatus, des feind im innern, car celui-ci - pour que qui m'a été donné d'en voir - mettait en avant une intrigue et surtout des ambiances nettement plus poussées et propres à illustrer l'esprit de Warhammer 40k. Il s'agissait de questions de propriété intellectuelle. Je comprends pas pourquoi GW n'a pas simplement filé un quelques biftons à l'équipe (quelques milliers d'Euros, un trésor pour les jeunes cinéastes amateurs, une broutille pour la multinationale) afin de leur commander Dmnatus

Conclusion : vous pouvez passer votre chemin, sauf si vraiment les Spaces Marines vous font triper. Il ne s'agit vraiment que d'une illustration simple de cette armée qui n'offre pas d'intérêt cinématographique, ne fait pas progresser votre compréhension de cet univers et risque même de vous faire lever parfois un sourcil. 
MJ

4 commentaires:

  1. à tes questions, j'ajouterais :
    pourquoi GW ne lance pas un projet de film gros budget sur Warhammer 40000 ? Il y a un public gagné d'avance (j'en fais partie) et un univers ultra riche et se prêtant bien à une réalisation très esthétique à la Star Wars.

    RépondreSupprimer
  2. C'est vrai, même question pour Warhammer...
    D'un autre côté, si c'est pour avoir "les aventures de Gotrek et Félix, the movie" je crois que je préfère presque qu'ils abstiennent.

    RépondreSupprimer
  3. Ouais. Le problème de ce film est je pense essentiellement budgétaire. C'est triste à dire mais rien que la traduction française (41ème siècle!) le montre. GW pensait, à ce qui se dit, en faire une sorte de "film test", pour tâter la réactivité du publique à l'idée. Comme personne n'en a entendu parler, on peut dire que c'est raté.

    RépondreSupprimer
  4. Mouais, c'est comme si Samsung voulais voir si le marché de l'automobile serait accessible en fabricant un solex.

    RépondreSupprimer