5 janvier 2011

Procrastination

Je viens de terminer Procrastination, la dernière production de Terry Pratchett.Toujours sans spoil aucun (vous n'en trouverez pas sans avertissement sur LeParavent), on y parle du temps. 

Quand je dis on en parle, c'est comme dans "on en parle". C'est-à-dire qu'on a parfois l'impression qu'on ne fait que ça. Je vais être honnête : c'est probablement l'un des plus gros disque-monde, avec plus de 400 pages, mais quantité ne fais pas génie, il y a des longueurs. L'intrigue est bien ficelée et reprends des gros morceaux des livres précédents, l'action est rebondissantes, il y a des scènes amusantes, mais peu de décalage je trouve. Or ce décalage est justement ce qui fait les disques-mondes. Peu, mais pas aucun : l'abbé est un personnage pour le moins frais. 

Je pense que Procrastination est voulu comme une sorte d'apogée. Notez qu'avec une série aussi remplie que les annales du disque-monde c'est assez naturel, mais c'est aussi dommage, car il y manque un je ne sais quoi, ce petit élément que seuls obtiennent ceux qui ne cherchent rien.
MJ

4 commentaires:

  1. Je partage pas mal ton avis, ça n'est pas le meilleurs de la série à cause du rythme un peu lent. En même temps, un roman qui s'appelle procrastination, c'est un peu normal qu'il soit long, non ?

    Si mes souvenirs sont bon, le roman du Disquemonde le plus rythmé est "Le régiment monstrueux", il grouille de rebondissements.

    RépondreSupprimer
  2. J'avais pas vu ça comme ça, en effet. Heureusement qu'il n'a pas écrit un roman nommé Barbara Cartland.

    Je n'ai pas lu le régiment monstrueux, je n'ai qu'une grosse demi-douzaine de Pratchett à mon actif, mais je m'y attèlerai à la prochaine occasion.

    RépondreSupprimer
  3. Je m'attelle également à la lecture des oeuvres de Terry Pratchett mais dans l'ordre donc je ne suis pas encore arrivé à ce roman. J'espère simplement que ce ne sera pas le dernier...

    A part ça, félicitations pour ton commentaire final: Un petit élément que seuls trouvent ceux qui ne cherchent rien. Je m'imagine déjà le placer dans une dissertation tiens ^^. Et ça résume de façon fantastique l'esprit dans lequel il faut aborder les oeuvres de Terry Pratchett.

    RépondreSupprimer
  4. Je sais pas si ce sera le dernier. Franchement ça y ressemble pas mal, mais j'y crois pas. Wait and see.

    Quand à tes félicitations, merci. J'ai du être une tartine couchée sur le ventre dans une autre vie.

    C'est vrais que les autres Pratchett sont tout à fait dans cet esprit et Procrastination est d'autant plus, troublant?

    RépondreSupprimer