6 décembre 2010

Une nouvelle classification des jeux vidéos

Ce billet est le compte-rendu de quelques discussions que nous avons eu avec mes chers joueurs. Le tout est passablement teinté de mon avis : il est déjà ardu de me faire taire autour d'une table alors derrière le paravent ...

Comme le titre le suggère, je propose ici une nouvelle manière de classer les jeux vidéos. Elle ne paraîtra probablement pas originale pour deux sous, mais force est de constater que d'ordinaire le règne du STR, FPS, RPG, etc fait force de loi.

La question est partie de "qu'est-ce qu'un bon jeu ?". Selon moi, un bon jeu est un jeu d'ambiance. Vous l'aviez peut-être compris en lisant mes postes sur Mafia ou Starcraft. Lorsque l'ambiance d'un jeu (d'un livre, d'un filme, ou autre) peut m'extraire de la réalité quelques heures - quel que soit le procédé - je trouve l'exercice réussi. 

Une autre question fut "qu'est-ce qu'un jeu next-gen ?". Là je réponds un jeu qui embauche des artistes - des spécialistes de leurs domaines : écrivains pour le scénario, comédiens pour les voix, acteurs pour les cinématiques, graphistes pour le design, compositeur et orchestre complet pour la musique. Je pense qu'elle est finie l'époque ou les informaticiens bricolaient des jeux depuis leurs caves en faisant eux même la musique en pétouillant leurs claviers. C'est au nombre d'artistes qu'un reconnaît la valeur d'un titre. Non, je ne crache pas sur les informaticiens : j'aimerais pas que le moteur physX soit développé par des violonistes. 

Mais, on m'a donné tort sur un point. Comment expliquer des jeux comme Tetris, Unreal Tournament, et j'en passe ?

C'est là que nous rejoignons le titre du billet : ces jeux sont des sports - un ensemble de règles permettant à diverses personnes de se mesurer les unes aux autres. Je pose donc deux catégories et demie : les jeux à ambiance (Prince of Persia), les jeux à compétition (Call Of Duty) et des jeux hybrides, lesquels possèdent plusieurs niveaux de lecture - généralement séparé en une campagne solo et un mode multijoueur.

Ce que je regrette, c'est que nombre de développeurs bâclent une petite campagne solo qui ne sert que de didacticiel. Un équilibre est très difficile à trouver, c'est peut-être pourquoi les excellents titres sont rares.
MJ

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire