16 décembre 2010

Petites notes sur le machisme/féminisme

Vous avez peut-être remarqué que j'écris "chers lecteurs". Un débat sur infrarouge m'ayant fait particulièrement rire sur le sujet des féminins, je profite du Paravent pour exprimer mon opinion sur le sujet.

J'estime que - une bonne fois pour toutes - la grammaire française à établi la règle du masculin l'emporte. Ma maîtresse de français - que de souvenirs - avait déclaré "le masculin l'emporte, en grammaire uniquement". Grand bien lui fasse. Mais c'est pas demain la veille que vous me verrez user de formules alambiquées allant contre cette règle pour ménager les susceptibilités. Pourquoi ? deux raisons :
- Devoir écrire "Cet hommeE (hommeEs) est très beauE (beauEx)" rend le texte incroyablement lourd. Et laid.
- Je pense que le féminisme à mieux à faire que de pinailler sur la langue. Au hasard l'égalité de salaire.
De la même manière, le dictionnaire donne "homme" comme synonyme de "monsieur" et "Homme" pour "être humain". On prétendra peut-être que la grammaire a été écrite par des hommes. Eh oui, et les médecins accoucheurs mâles sont des sages-femmes et leurs blouses sont roses. Tôt ou tard, l'égalité des sexes c'est aussi savoir passer sur les détails historiques sans en faire cas.
MJ

6 commentaires:

  1. Je suis Alias et j'approuve ce message.

    RépondreSupprimer
  2. Merci! Ça m'fait toujours plaisir.

    RépondreSupprimer
  3. La vraie question : as tu des lectrices ? ^^

    En parlant de jeux vidéos, de fantasy et de jeux de rôles, je pense que tu prends un risque modéré en commençant par "chers lecteurs", le public féminin est fortement minoritaire sur ces thématiques.

    Sinon, je suis aussi d'accords avec l'ensemble du message.

    RépondreSupprimer
  4. Des lectrices ? Je sais que j'en ai au moins trois. Ce qui semble effectivement constituer une minoritéE.

    RépondreSupprimer
  5. JE suis là ! minorité ou pas ;-) et même femme et heureuse de l'être, je pense que si les femmes ressentent le besoin de modifier la langue française afin de sortir de l'invisibilité...c'est triste, il y a effectivement des combats plus intelligents : 27 ans après la première loi sur l'égalité professionnelle, les femmes touchent toujours des salaires inférieurs de 27% à ceux des hommes et constituent 80% des travailleurs précaires. Franchement "écrivaine" c'est laid !!! si ça vous attriste vous pouvez toujours essayer de dire "elle pleut" au lieu de "il pleut" ;-) Le mot de la fin c'est que le masculin l'emporte sur le féminin...et c'est tout !! d'ailleurs, on a besoin de vous pour ouvrir les bocaux ;-)

    RépondreSupprimer
  6. C'est agréable de savoir son opinion partagée. Et tu arrives à temps pour prouver mes multiples dires.

    RépondreSupprimer