7 novembre 2010

Robin des bois (Argl !)

J'avais bêtement raté Robin des Bois au cinéma et en était tout navré. Eh bien après l'avoir vu en Blue Ray me voilà totalement rassuré. Il est possible que la 3D du cinoche ajoute quelque-chose mais honnêtement j'ai trouvé ce filme navrant. Pas que je sois fâché de l'avoir vu, mais quand même.

Je le qualifierai de petit Seigneur des Anneaux raté. Un scénario qui essaie d'intégrer plein d'anecdotes sans avoir assez de temps pour le faire. L'histoire au moins est originale et je suis content qu'on aie osé faire un Robin des Bois qui ne sois pas le Robin, mais une création originale. Comme pour Alice, ça en irrite certains, moi pas. 

Russell Crowe et Cate Blanchett sont de bons acteurs. Heureusement d'ailleurs car on ne voit qu'eux. Il lui faut 70 secondes d'écran pour fermer les yeux quand on le lui demande. C'est vraiment dommage : Petit Jean a droit à trois phrases (dont un borborygme) et Frère Thuck guère plus. En lieu et place on nous offre des intrigues de château. L'idée est bonne mais c'est moyennement bien réalisé. On a l'impression d'un plagiat des Tudors. (Et plagier une telle ignominie est une très, mais alors très mauvaise idée). 

Je rebondis sur le point navrant à gogo : jamais on a une vrai impression d'époque médiévale et ce n'est pas faute de moyens. Tout transpire la modernité au mieux et le contemporain autrement. Bémol sur le tout début du filme, le siège de Châlus et les scènes de bataille de manière générale. Pas mauvaises, dommage du peu. Mais les personnages et les thèmes transpirent l'anachronisme. 

Grosse déception. J'aurais pensé que ce filme était celui de 2010, raté. Sans doutes est-il très (trop) difficile de faire un bon filme sur la période médiévale. Je suis pas loin de penser que Le Nom de la Rose est le seul.
MJ

2 commentaires:

  1. Je ne pense pas que la comparaison avec le Seigneur des anneaux soit pertinante. En effet, même si, moi aussi, je m'attendais à un film de ce genre, il ne s'agit pas d'une grande épopée où s'affronte le bien et le mal (même s'il a quand même fallut rejeter presque toutes les fautes sur un grand méchant: Geoffrey ce qui est une simplification regettable). Ainsi le fait de se concentrer sur le couple Robin-Marianne n'est pas forcément un défaut... J'ai trouvé intéressant l'idée de ce père qui a un besoin autre qu'affectif d'un fils. L'imposture étant soit dit en passant un thème médieval. Si tu as quelques exemples de ces anachronismes de thème ou de personnage j'en discute volontiers, quoique j'ai vu le film en juin.
    Globalement je suis néanmoins plutôt d'accord avec toi c'est loin d'être exceptionnel mais c'est déjà infiniment mieux qu'un autre film "robinesque" revu récemment : le royaume des voleurs.
    Pour ce qui est de films historiques médiévaux-Renaissance : il y a au cinema "la Princesse de Montpensier" qui est pas mal mais qui est plutôt du genre à laisser songeur qu'à emporter. A propos de Tudors, "Deux soeurs pour un roi" est vraiment bien au niveau scénario, acteurs et costumes, mais c'est pas épique. Sinon me revient à l'esprit un film peu connu : "le métier des armes", dont je viens de tourver une critique sérieuse: http://chrhc.revues.org/index1781.html.
    Bon au final 3 films XVIème...
    Qu'avais-tu penser de Kingdom of Heaven?

    RépondreSupprimer
  2. Je rejoins tout à fait ton avis sur l'absence de ressemblance avec SdA. Non, c'est vraiment sur l'envergure que ce filme cherche au début que je pointe le doigt. Durant la première moitié j'y ai trouvé ce côté mise en place d'une fresque grandiose et tout d'un coup, plus assez de temps sur la bande : on place vite deux-trois batailles et c'est fini.

    Pour la liste des thèmes et personnages, il faudrait que je le revoie pour pas parler en l'aire. Comme ça il y a l'usage de péniches de débarquement, le couronnement du prince par sa mère sur un ponton - celui-ci m'a durablement marqué.

    Kigdom of heaven ... pas que du bien en fait. Il est assez sexy, avec de belles armures et tout y quanti. J'apprécie le cours d'escrime médiévale qui est pas mal fait. Pour le reste : les personnages sont caricaturaux (les templiers) ou totalement absurdes (Saladin). Le coup du forgeron qui devient roi, ouais ... à Hollywood ça plaît.
    On notera les merveilles technologiques qui sont utilisées durant le siège : balisage balistique, câble tracteur anti-tour de beffroi.

    Les filmes modernes me paraissent en effet nettement meilleur (c'est peut être par ce que j'en attend rien). J'avais par exemple beaucoup apprécié "Alatiste". Il est vrai qu'il faudra que je me procure les deux sœurs et la princesse. Quand au métier des armes, si je le trouve, je n'hésiterai pas.

    RépondreSupprimer