13 octobre 2010

L'embauche : mystère de la vie

Toute personne ayant déjà cherché un travail (i.e. toute personne, point) sait qu'il faut se donner un minimum de peine. Il faut être compétent-parfait-ponctuel-parcimonieux-sympa-sincère. Bien entendu qu'on y arrive, mais faut le faire.

Bon, ce préambule terminé, je vous pose la question : pourquoi rencontre t'on quotidiennement des pinces ?!

Jusque là, la palme de l'incompétent fini ayant croisé ma route était détenue depuis un certain temps par un bibliothécaire. 
"Attention avec ce livre, il est assez ancien" et là, histoire de discuter, je demande à l'individu me tendant l'ouvrage, lequel a effectivement bien vécu, la date d'écriture dudit bouquin. L'homme me répond "Eh bien il y a des chiffres romains ici, il faudrait pouvoir les déchiffrer".

Mais maintenant je conclu à un ex-aequo avec un chauffeur de bus. Quatre infractions majeur au code de la route en moins de 10minutes. Refus de priorité sur un piéton, un autre sur un cycliste et encore un sur une voiture. Le dernier est un coulage de STOP format RMS Titanic - donc sans l'ombre d'un ralentissement - , ce qui si mes souvenirs sont bon équivaut à un retrait de permis. Je conclu seulement à un ex-aequo car il manque un refus de priorité sur camion citerne. Le coup des chiffres romain ne sera pas détrôné à moins.
MJ

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire