28 octobre 2010

Le 20Minutes et la pendularité

Bon, vous connaissez mon avis sur le journal gratuit que nous avons en Suisse romande. Je vais donc à l'essentiel. Je n'ai pas trouvé trace de l'article sur le Web je vais donc devoir vous le résumer (et vous allez devoir me faire confiance).

"Les salariés suisses sont des pendulaires heureux"

Selon monster.ch, 72% des Suisses sont des pendulaires. Ils sont 47% à en être contents, 25% à en être fatigués et 28% à trouver cela stressant. "Les salariés acceptent d'être mobiles et flexibles dans leur vie professionnelle ont non seulement un avantage de poids lorsqu'ils concourent pour les meilleurs postes, mais, s'ils utilisent les transports en commun, ils adoptent en plus un comportement respectueux de l'environnement" a déclaré Falk von Westarp, manager de monster.ch.

Bon, c'est pas très français comme tournure de phrase, mais passons. Je ne commenterai pas non plus les chiffres, je sais pas s'ils sont sérieux donc je me tais. Je vais par contre m'attarder sur l'énormité de la fin.  Premièrement nous sommes en Suisse une dizaine de pour cent à utiliser le train (ça peut aller à 11-12% suivant les années, peu importe). Honnêtement, c'est peu pour donner raison à l'ami Westerap. 

Mais surtout, annoncer que l'étalement urbain est respectueux de l'environnement est une pure absurdité. Environnementalistes et géographes de tous poils cherchent le moyen de lutter contre ce mode de vie qui oblige à une multiplication des réseaux techniques (eau, gaz, électricité, égouts, connexions réseau), qui confine a des transports individuels privés (respectivement qui demande des transports publics extrêmement peu rentables, car distendu) et qui consomme une quantité impressionnante de territoire au détriment - entre autres - de l'agriculture.

Quand on a aucune connaissance sur un sujet, on évite les annonces publiques.
MJ

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire